8ème semaine du cinéma italien

Edito

“Ma che bella cosa !”

E sono otto! La settimana del cinema italiano perpetua « l'avventura » al cinema Le Rio con la tenacia, gli esagerati talenti e la variopinta loquela del paese più latino del  vecchio Continente. Cinema dell’emozione per eccellenza, la VII arte italica strabocca di perle rare, film inediti e classici che fanno vibrare o addirittura squarciano il grande schermo, film che non lasciano indifferente nessuno.

In pari tempo esigente e stravagante, il cinema italiano è frutto di sentimenti  che nascono a fior di pelle trattenendo i colpi per meglio assestarli diritti  nel cuore, nei nostri migliori attimi di fragilità. Tra le donne e gli uomini straordinari a cui Le Rio ha reso omaggio negli ultimi otto anni,  alcuni pesi massimi di riferimento che hanno dovuto prendere un giorno la strada dell'esilio a causa della guerra, o per motivi economici o per scelta d’ indipendenza; con sempre il progetto di un film o di una carriera cinematografica. Fratelli di strada, di guai e di successo che avranno camminato affianco a decine di altri migranti, lasciando, strada facendo, la testimonianza di opere forti e creative.

Quest'anno, la settimana del cinema italiano ha elaborato un programma eclettico di massimo valore con, tra gli altri colori quelli di Una questione privata degli imprescindibili fratelli Taviani, Dogman di Matteo Garrone (con premio per il miglior attore per Marcello Fonte al Festival di Cannes!) e – delle realizzazioni più intime ma non meno talentuose – L’ordine delle cose di Andrea Segre oppure Cuori puri di Roberto de Paolis. Da non perdere la prima di Lazzaro felice:  ambizioso primo film per la brava regista Alice Rohrwacher. Qualunque sia la vostra scelta, siate certi che la programmazione sarà animata tutta da personaggi forti: da Valeria Golino a Marcello Fonte, passando da Selena Carramaza ... lasciatevi sorprendere da questi artisti che personificano favolosamente eroi di tutti i giorni con  grande espressività comunicativa! A presto, al cinema Le Rio!

Philippe Laville, président de l'association Les Amis du Rio

Traduction par Francesco Gioia

Pour télécharger le programme complet cliquer ICI

 

 

 

Edito

“Ma che bella cosa !”                            

Et de huit ! La semaine du cinéma italien perpétue « l’avventura » au cinéma Le Rio avec la ténacité, les talents exacerbés et le verbe haut en couleurs des plus Latins parmi ceux que compte le vieux Continent. Cinéma de l’émotion par excellence, le 7ème Art italique regorge de perles rares, d’inédits et de classiques qui font claquer la toile, crever l’écran et ne laissent personne indifférent.

A la croisée de l’exigence et du fantasque, le cinéma italien est un fruit du sentiment qui nait à fleur de peau et ne retient ses coups que pour mieux les asséner en plein cœur, dans nos plus beaux instants de fragilité. Parmi ces femmes et ces hommes remarquables auxquels le Rio s’attache à rendre un modeste hommage, depuis 8 ans : quelques « pointures » en référence qui ont dû prendre, un jour, la route de l’exil par fait de guerre, par contrainte économique ou par choix d’indépendance ; avec pour tout message un projet de film ou de carrière cinématographique. Des frères de route, de galère et de réussite qui auront côtoyé des dizaines d’autres migrants en laissant, au passage, le témoignage d’œuvres fortes et créatives.

Cette année, la semaine du cinéma italien a concocté une programmation éclectique de haut vol avec, entre autres saveurs, celles d’Una Questione Privata des incontournables frères Taviani, Dogman de Matteo Garrone (avec un prix d’interprétation masculine à la clé pour Marcello Fonte au Festival de Cannes !) et – de réalisations plus confidentielles, mais non moins talentueuses – L’ordre des choses d’Andrea Serge, ou encore Cœurs purs de Roberto de Paolis. Au titre des talents émergents, ne pas manquer l’avant-première d’Heureux comme Lazzaro : un premier film ambitieux pour la réalisatrice Alice Rohrwacher. Quelque soient vos choix , soyez assurés que ce sont avant tout des personnages forts qui peuplent cette programmation : de Valéria Golino à Marcello Fonte, en passant par Selena Carramaza… laissez-vous donc surprendre par ces interprètes qui incarnent fabuleusement des héros du quotidien, à l’expressivité communicative ! A presto, au Rio !

Philippe Laville, président de l'association Les Amis du Rio

 

Pour télécharger le programme complet cliquer ICI

 

 

 

Avant-première Heureux comme Lazzaro

Una Questione Privata

La vita possibile

Coeurs purs

L’ordre des choses

Dogman

Une famille italienne

Les Aventures de Pinocchio

Focus Migrations – Fuocoammare, par-delà Lampedusa

Focus Migrations – Golden Door

Focus Migrations – Sacco et Vanzetti