En attendant les Films…


Lettre aux Adhérent.e.s, Ami.e.s du Rio


Bien cher·e·s spectatrices, spectateurs, adhérentesadhérents, amies,  amis.

Si l’équipe s’active déjà en coulisses (et en extérieurs !) pour préparer ce moment tant attendu de la réouverture, nous serons pleinement heureux et soulagés de lever à nouveau le rideau lundi prochain. Pour nous tous, salarié·e·s et bénévoles, le 22 juin aura une saveur particulière : celle d’une sortie de crise (au moins partielle) ; celle des libertés de parole, de ton et de projections retrouvées. Celle – a minima – d’un répit dans une tempête virale et sociale qui ne nous aura pas épargné·e·s.

Les préoccupations sanitaires et affectives, la vie culturelle et cinématographique pour un temps confinées sur les réseaux sociaux, sur l’écran de médias captifs, de chaînes payantes… L’arrêt de toute action collective, de tout partage même et l’absence : votre absence ! Tous les marqueurs de cette crise trimestrielle nous aurons affectés, rendus incertains quant à l’avenir à moyen terme de notre petite salle.

Là où – grâce à vous, au soutien des collectivités, de l’Etat et à celui de nos proches partenaires – nous espérions pouvoir tenir jusqu’à l’automne : les premiers jours d’un été qui se fait encore attendre apportent l’espoir d’un maintien plus sûr dans le paysage culturel clermontois. Le Rio a souffert mais le Rio a réagi : nous sommes là, aujourd’hui, présents et disponibles. Prêts à vous accueillir, vous émouvoir, vous bousculer et vous enchanter à la seule force de notre mono-écran d’une salle chargée d’images et d’histoire(s).

A propos d’histoire… Nous allons fêter cette réouverture avec le film qui avait accompagné le second lever de rideau du Rio en 1995, lorsque le CE Michelin avait repris l’activité du cinéma, suspendue par la mort de son fondateur – le « père Nick » Kechichian. Le symbole est évident, et le chef-d’oeuvre de Jacques TATI toujours aussi savoureux à contempler sur grand écran !

Je partage, avec vous, ce sourire qui me vient aux lèvres à l’idée simple de vous revoir et de continuer notre action au service du cinéma, de l’émotion, de la connaissance et du débat. Nous aurons, plus que jamais, besoin de vous pour inscrire durablement le projet du Rio dans le temps. Les jours à venir seront aussi militants, afin de préserver notre indépendance et la qualité objective de notre travail.

Nous savons déjà que vous serez à nos côtés, et nous puisons dans cette certitude la force de croire dans des lendemains plus heureux. Les jours d’après nous attendent, et nous saurons prendre notre place dans cette réflexion qui ne peut plus être différée. Rendez-vous dans votre salle préférée lundi 22 juin, à partir de 20 H 00, pour continuer à prendre la mesure nécessaire des regards décalés.

ET QUE VIVE LE CINÉMA ! 

Philippe Laville
Président de l’association « Les Amis du Rio »