Le Corbeau et un drôle de moineau

Le Corbeau et un drôle de moineau

A partir du 9 septembre

Dès 3 ans

Programme de courts métrages.

Il était une fois trois fables dont les oiseaux sont les héros.
Tout d’abord, les tribulations d’un petit moineau têtu et intrépide au pays du coton…
Puis, un jeune corbeau arrogant qui veut devenir le plus fort des animaux… jusqu’au jour où il découvre son reflet dans les eaux d’un lac.
Enfin, un corbeau cupide et gourmand qui chipe tout ce qui brille sur son passage et sème la zizanie dans un paisible village. L’histoire se complique quand il dérobe le diamant de la couronne du roi. Heureusement, un perroquet mène l’enquête…

De Morteza Ahadi Sarkani, Mohammad Ali Soleymanzadeh, Abdollah Alimorad / Animation / Iran / 2020 / 43 min

** L’Avis du site Benshi **

Si le deuxième film du programme propose de suivre les aventures d’un arrogant petit corbeau en dessin animé, le premier et le dernier film dévoilent une animation image par image faite de personnages en tissu ou en pâte à modeler. C’est tout l’art de l’animation iranienne que les jeunes spectateurs vont ainsi découvrir. Dans Le Moineau et la graine de cotonnier l’image entière se fait matière : le spectateur peut presque sentir les différents tissus qui forment décors et personnages. Les réalisateurs déploient un talent et une malice qui n’est pas sans rappeler les films lettons des studios AB, des artisans de l’animation amoureux du monde des jouets et de l’enfance. Dans Un Jour, un corbeau, les personnages en pâte à modeler et tous les objets faits de bouts de laine, de perles, de bois prennent vie et s’animent sous nos yeux émerveillés, pour notre plus grand plaisir.

Si chaque oiseau peut renvoyer à une symbolique ou un trait de caractère particulier (curiosité, vanité, ruse), la thématique de l’apprentissage se décline de film en film à travers l’exploration, qu’elle soit malicieuse et ludique, ou bien périlleuse et vaniteuse. Les oiseaux qui peuplent ces trois courts métrages – moineau, corbeau et perroquet – vont tous, explorant le monde à tire d’aile, rencontrer, chercher, se perdre et se tromper, pour finalement grandir. Ainsi, les films peuvent être associés à des fables, car les animaux en sont les personnages principaux, et une morale se trouve à l’issue de chaque histoire. Essayez de trouver, avec vos enfants, celle qui se cache derrière chacun des récits !

Les trois films revêtent également une dimension documentaire en faisant découvrir différents métiers liés à l’artisanat – peintre, tisserand, bijoutier –, mais aussi des ruelles et paysages d’ailleurs.

Pour découvrir une animation qui donne vie à différentes matières, avec malice et douceur, ne manquez pas ces trois petits films méconnus.

Mercredi 16 septembre à 16h30

Samedi 19 septembre à 16h

Dimanche 20 septembre à 16h