L’Odyssée de Choum

L’Odyssée de Choum

Dès 3 ans

Choum, la petite chouette vient juste d’éclore lorsque la tempête la pousse hors du nid. Faisant rouler le second œuf de la nichée, la voilà qui s’élance contre vents et marées, bien décidée à trouver une maman…

Programme composé de :

Le Nid (Nest), de Sonja Rohleder / Allemagne / 2019 / 4 min
L’Oiseau et la baleine (The Bird and the Whale), de Carol Freeman / Irlande / 2019 / 7 min
L’Odyssée de Choum, de Julien Bisaro / Avec Oscar Pauleau / France, Belgique / 2020 / 26 min

** L’Avis du site Benshi **

Histoires de duos au cœur de la Nature, en voilà un beau programme pour évoquer les odyssées de jeunes animaux en pleine découverte de la vie. On a là pléthore d’oiseaux : petites chouettes, oiseaux de Paradis, canaris… et un baleineau aussi ! Observer la Nature à travers leurs yeux et leur quotidien, quelle meilleure manière d’appréhender le monde ? Dangers humains et naturels sont évoqués avec intelligence grâce à cette immersion réussie. Les récits sont tendres et les personnages attachants, ronds et doux. A cela s’ajoute la beauté des paysages de pleine mer (L’Oiseau et la Baleine) et du bayou (L’Odyssée de Choum). Au cœur de ces réflexions sur la manière de trouver sa voie, on trouve deux belles leçons de la plus haute importance : les animaux sauvages se débrouillent très bien tout seuls et la Nature doit être préservée par les humains.

Petite chouette téméraire, Choum découvre la solitude mais aussi la solidarité. La famille c’est aussi celle que l’on se crée et le film nous le montre avec beaucoup d’humour. On rit d’ailleurs des maladresses des nouveaux nés, de la naïveté et de la curiosité des petits oiseaux et de saynètes incongrues que nous vous laissons le soin de découvrir. Les deux autres courts métrages ne sont pas en reste avec leur chutes et roulades burlesques. Le Nid, récit figuratif et musical aux couleurs vives, souligne la magie créatrice de l’imagination : avec quelques formes et beaucoup de musique percussive, on plonge dans une parade multicolore. Les paroles ne sont pas nécessaires et laissent place à la poésie. En renouant avec une technique ancienne de peinture sur verre, L’Oiseau et la Baleine est également le fruit de beaucoup d’inventivité. Ne ratez surtout pas son très beau générique !