Présentation

LE RIO, UN CINÉMA : DIFFÉRENT – INDÉPENDANT – HUMAIN

Une histoire en trois actes

Le Rio existe grâce à Nick Kéchichian qui l’a fondé en 1960. Le premier virage est amorcé en 1972 quand Nick transforme le Rio en salle Art et Essai. Rapidement, le Rio devient le lieu de rendez-vous des cinéphiles invétérés, les curieux de tout poil. Si vous discutez dans le hall avant la séance, vous entendrez forcément des anecdotes sur Nick Kéchichian, les films, la vie du cinéma…qui vous feront sourire. Malheureusement, au début des années 90, Nick, gravement malade, devra fermer le Rio.

Le CE Michelin décide alors de reprendre l’aventure : il rachète le cinéma et entreprend les travaux devenus indispensables. C’est ainsi qu’un beau soir de juin 95, le Rio ouvre de nouveau ses portes mais surtout son rideau sur « Jour de fête » de Jacques Tati. L’association « Les amis du Rio » regroupant des élus du CE et des représentants des institutions auvergnates est créée et embauche l’équipe nécessaire à la direction et au fonctionnement du cinéma.

En 2009, le CE quitte l’aventure qui se poursuit avec l’association Les Amis du Rio dont le président est Pierre Juquin depuis 2010.

Un cinéma de quartier authentique et de qualité

L’objectif est de proposer une programmation Art et Essai au grand public pour faire du Rio un véritable cinéma de quartier mais au-delà des « quartiers nord », pour tous les habitants de l’agglomération clermontoise. Au fil des saisons, le Rio défend avec bonheur et plaisir un cinéma de qualité pour tous, attendu, reconnu mais également de découverte. Il prône également la diversité culturelle en programmant notamment des films étrangers en version originale (sous titrée) issus des cinématographies “d’ailleurs” (Asie, Afrique, Amérique du Sud…).
 

Avec 209 films programmés en 2012 le Rio est le cinéma d’Auvergne qui a offert au public la programmation la plus diversifiée !

Une attention particulière est donnée à la politique tarifaire :

les tarifs les plus bas de Clermont sont pratiqués pour favoriser l’accès au plus grand nombre au 7ème Art.

Les Rencontres du Rio, un temps fort à partager…

Mais ce qui fait depuis 1995 l’une des spécificités du Rio, ce sont les rencontres. Des réalisateurs, des acteurs viennent 2 à 3 fois par mois présenter leurs films et discuter avec le public. Des échanges riches, enthousiastes, simples, conviviaux (parfois autour d’un verre et de gourmandises) s’instaurent alors. Ces rencontres s’inscrivent dans le cycleREGARDS D’ICI ET D’AILLEURS qui vise à promouvoir les cinématographies des pays dits du Sud et Européens ainsi que le cinéma Français traitant des relations Nord/Sud.

Autour de ces soirées, le Rio cherche toujours à mettre en place des partenariats avec les associations de l’agglomération clermontoise, soit pour encourager un accès privilégié aux films pour les membres des associations concernées, soit pour permettre à un spécialiste du thème abordé par le film d’apporter une information complète au public.

Les objectifs du cycle « Regards d’Ici et d’Ailleurs »

  • OUVERTURE…

    Créer un parcours d’échanges, d’ouvertures culturelles et sociales à travers la diffusion et la mise en valeur d’œuvres cinématographiques issues des productions des pays composants l’hémisphère sud. 

  •  ÉCHANGES…

    Favoriser les échanges intercommunautaires lors des soirées / rencontres / débats avec les réalisateurs, associations locales (voire nationale) participant à l’organisation et l’animation de ce rendez vous régulier. 

  •  ÉVÈNEMENT ARTISTIQUE…

    Créer un évènement artistique avec une programmation d’une quinzaine de longs métrages issus des pays du Sud et européens ou films français traitant des relations nord/sud, et complétée par des rencontres avec des cinéastes et professionnels du cinéma, des partenaires institutionnels, associatifs, culturels et sociaux de la région Auvergne. 

  •  DÉBATTRE…

    Offrir au public un lieu de débat et d’échange sur les enjeux de société .

Jeune Public

Une autre spécificité du Rio est sa programmation Jeune Public présente tout l’année et pas seulement à Noël ou pour les « gros » films sur tous les écrans.

Ainsi, chaque semaine, au moins un film est proposé aux plus jeunes (parfois des films accessibles dès 3 ans). Nombreux sont les Clermontois à avoir vu leur premier film de cinéma au Rio. Ces films sont aussi destinés aux structures scolaires ou aux centres de loisirs.

Presque tous les jours des séances spécifiques pour ces groupes sont mises en place le matin ou en début d’après-midi.

La qualité récompensée…

Le Rio est soutenu par les collectivités, à savoir la ville de Clermont-Ferrand, le Conseil Départemental du Puy de Dôme, la Région Auvergne-Rhône-Alpes et l’État avec la DRAC. Il est à noter que ces 4 collectivités ont souhaité consolider leur soutien au cinéma associatif par une convention triennale les réunissant. Une première dans la région.

La programmation du Rio, le travail en direction des publics ainsi que les animations ont permis au Rio d’être classé Art et Essai par le Centre National de la Cinématographie (CNC) avec les 3 labels existants : Jeune Public, Patrimoine & Répertoire et Recherche & Découverte.

Outre les soutiens financiers indispensables qui les accompagnent, ces classements et labels soulignent la qualité et l’exigence de la programmation que propose le Rio.

Le Rio fut le premier cinéma en Auvergne à avoir eu le label Recherche & Découverte, le premier à avoir proposé régulièrement des animations, des rencontres, des films pour les plus jeunes. Le Rio s’est toujours attaché à défendre un cinéma de qualité, différent, un cinéma indépendant, un cinéma qui va vers les hommes, qui les fait se rapprocher et essayer de se comprendre. C’est peut-être pour cela que ce cinéma dit des quartiers Nord, le cinéma le plus petit de Clermont, est devenu, tranquillement, un cinéma qui a su toucher le public de l’ensemble de l’agglomération clermontoise.